Reportage précédent Reportage suivantDeux ans de voyage

Nous, au marché de Kasghar, Chine
Juin 20022 ans!!19 septembre 2000 - 19 septembre 2002 : Deux ans déjà que nous avons quitté Missiriac (56)... Nous n'avons pas vu le temps passer! Et pourtant, lorsqu'on regarde un peu dans le rétroviseur, il s'en est passé des choses pendant ces deux années de vie sur les routes de la planète. Sans aucun doute, les plus concentrées de notre vie : en émotions, en rencontres et en paysages, que sais-je encore... Hier soir, nous survolions notre site, un peu nostalgiques, revivant des rencontres, revisitant des places, tournant en quelque sorte des pages de notre mémoire récente. Et nous avions un peu de mal à réaliser ce que nous avons vécu en 2 années de voyage. Il faut du temps, du recul, pour prendre la pleine mesure d'une découverte, et nous avons encore "le nez dans le guidon"!
Mais c'est cela que nous aimons par dessus tout: faire la route. Le voyage est maintenant devenu notre vie. Le sel en est l'imprévu. Et l'inconnu après lequel nous courons toujours nous donne l'énergie pour avancer encore. Dès qu'un semblant de routine s'installe, nous n'avons qu'une antidote : repartir!Les "couleurs" de l'automne canadien
Sept. 2000

- Et vous n'en avez pas marre??
Ben, non! Pas jusqu'ici tout au moins. Peut -être un jour sentirons-nous l'envie de nous poser quelque part, de rentrer 'à la maison'... Auquel cas nous ne nous forcerons pas à continuer. Le voyage doit demeurer un plaisir. Et pour l'heure, la soif de découvertes reste intacte.

Errants sur les routes à pied, en stop, en bus, en train, en bateau, en avion au long d'un fil vaguement tracé,
Vivant au grand air, en ayant le plus souvent comme toit que notre toile de tente de 4 m2... quand les hôtels à 3 francs 6 sous étaient ou trop loin, ou encore trop chers...

Mangeant des pâtes plus souvent que de coutume (!) dans une même gamelle en Aluminium que réchauffe un réchaud
Le lac Atitlan, Guatemala
Nov. 2000multicarburant que nous bénissons,
Faisant notre toilette et lessive dans des cours d'eau, voire des fleuves ou encore au bout d'un vague tuyau d'arrosage...
Vivant quotidiennement l'imprévu, ne sachant bien
souvent pas où, ni même avec qui, nous serons le lendemain...
MAIS C'EST CA QUI NOUS PLAIT PAR DESSUS TOUT!!!!

Certains diront que nous sommes fous, malades, dingues, que sais-je encore? ...
Nous leur répondrons seulement que nous sommes HEU-REUX. Avoir trouver la vie qui nous plaît, et la vivre pleinement est un véritable luxe que nous souhaitons à tout le monde. Et c'est ce luxe que nous partageons depuis notre départ...

Au cours de ces deux années d'errance, que de souvenirs déjà! Souvenirs de paysages et de lieux magiques bien sûr, mais Guyane 
 Mars 2001également et peut-être surtout de rencontres. Ces 'belles' rencontres, simples et dénuées d'intérêt que l'on fait au détour d'un marché ou d'une route.
Comme ça, simplement.
Des moment d'intense humanité où chacun donne le meilleur de lui-même, histoire de passer simplement un beau moment à partager.
Et notre quête de rencontres a été à de multiples reprises récompensée, bien au delà de nos espérances parfois. Certains de ces instants resteront gravés dans nos mémoires à tout jamais. En dehors de tout système marchand, ces moments n'ont pas de prix.

- Mais faut bien de l'argent pour faire tout ça!!...Torrès  del Paine, Chili
 Juin 2001

Ha! J'attendais la question! Loin d'être la plus intéressante, mais bon...
Donc oui, il faut un peu d'argent... mais pas tellement finalement.... Si peu si on considère la richesse que cela nous procure. Oh bien sûr, notre compte en banque ne sera pas bien élevé quand arrivera le terme de cette merveilleuse aventure, mais cela nous est bien égal! Le capital accumulé pendant le voyage aura connu une hausse croissante qu'aucune action en bourse n'atteindra jamais... L'argent est loin, très loin de faire notre bonheur. Accumuler des choses matérielles pour se rendre compte que le Le moaï Loti (1er plan)dernier truc 'indispensable que vous venez d'acheter (ie qu'on vous a fait acheter) est obsolète et qu'il faut alors se priver pour acquérir le nouveau machin ENCORE plus indispensable qui lui-même... Non, merci, très peu pour nous! Et on se rend compte tous les jours qu'on se passe aisément de l' 'Indispensable'!...
Alors, à ce tarif, notre petite vie - anti-conformiste certes! - ne nous coûte pas une fortune. Etre riche, ce n'est pas seulement gagner beaucoup, c'est aussi dépenser peu... et à ce petit jeu, on fait notre possible!
Depuis le départ, nous avons à ce jour, dépensé 8,05 € (52,80 F) par jour par personne pour nos dépenses quotidiennes, c'est à dire moins de 244 € (1600 francs) par mois par personne. Vous avouerez quand même qu'un grand nombre de personnes peuvent s'offrir ce luxe, non?... Pour être exacts, il faut
ajouter à cela notre Budget 'Déplacement au long cours' qui nous a coûté jusqu'ici la bagatelle d'environ 3560 € ( 23361 F) par personne. Ah bien sûr, ça augmente sacrément le budget précédent, mais ne perdons pas de vue que ce budget ne va quasiment pas évoluer jusqu'à la fin, le reste du parcours étant maintenant faisable par voie terrestre. Heureusement... Plage d'Ouvéa, Nouvelle Calédonie
Septembre 2001
Ceci était donc le bilan financier de notre entreprise! Bien entendu, comme l'argent reste le nerf de la guerre, si notre aventure vous fait rêver et mérite, à votre avis, d'être encouragée, vos dons et signes de participation en nature seront toujours les bienvenus. Les petits ruisseaux font les grandes rivières... ( On a beau ne pas être vénaux, mais on ne perd pas le nord non plus, vous remarquez?!!! ) (le partenariat)

Vous aimez les énumérations?? Dans un bilan, il y en a toujours, alors c'est parti !

A ce jour, nous avons posé le pied dans les 25 pays suivants : Le Canada, les USA, le Mexique, le Guatémala, le Bélize (1 journée!), Cuba, la République Dominicaine, la Martinique (on sait, c'est un département français, mais nous on compte ça comme un pays!!), la Guyane Française Kangourous d'Australie
Novembre 2001(même chose que pour la Martinique!), le Surinam (1 nuit illégale!), le Brésil, le Paraguay ( Illégalement et une seule journée, et alors, ça compte quand même!), l'Argentine, le Chili, l'Île de Pâques ( OK, c'n'est pas un pays parce que ça fait partie du Chili. Et alors, c'est mieux qu'un pays!), la Polynésie Française, la Nouvelle Calédonie et le Vanuatu, l'Australie, la Malaisie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Viêtnam et la Chine. Le prochain devrait être le Népal, dans les jours qui suivent...

Côté kilomètres parcourus, nous essayons de tenir à jour au mieux les comptes, même si pour la marche à pied, ça n'est pas facile... Pour l'instant, nous affichons 112942 kms au compteur!
Soit : 32120 kms en stop, 29240 kms en avion, 22900 kms en bus, 16857 kms en train,6075 kms en voilier-stop, 2880 kms en bateau normal', 2450 kms en voiture 420 kms en taxi, et quelques centaines de kms pied...
Festival de la Thaïpusam en Malaisie
Janvier

Et nous avons gardé le meilleur pour la fin ...

- Vivre 24h/24 ensemble, ça n'est pas trop pesant?...
Et bien non! Désolés... L'osmose entre nous est peut être même devenue plus forte! Nos années de mariage compte triple ou quadruple en ce moment. Nous sommes par conséquent presque devenus un vieux couple! Bon bien sûr, Caroline est bien 'chiante' de temps en temps, mais il paraît que son mari est pire, alors!!! Blague à part, je dirai qu'il me semble difficile de vivre ce que nous vivons en se jouant la comédie. Nous deux, c'est donc "une affaire qui marche"!

- Et le retour?
Hé oh, pas si vite les copains, on vient de partir!!...

Vendeuse de rue à Hanoï, Viêtnam
Mai 2002Ouf, voilà, j'en ai fini avec le bilan annuel! Pas trop ennuyeux à lire??... On recommencera dans un an ... si on n'est pas encore de retour dans notre Bretagne natale, comme initialement prévu sur le papier...

- Un dernier conseil? Et nous à Pékin, Chine
Juillet 2002

A tous ceux qui caressent le projet de partir un jour voyager, un mois, six mois, un an, trois ans, nous n'auront qu'un conseil : ALLEZ-Y!!! Le plus difficile n'est pas, comme beaucoup s'en persuadent pour mieux rester (!), de faire de grosses économies. Nous sommes bien la preuve que l'aspect financier n'est pas un véritable obstacle. C'est la volonté de partir qui fait la différence. Passer du rêve à la réalité, du projet à sa réalisation est le vrai obstacle. Et le jeu en vaut vraiment la chandelle, croyez-nous! C'est peut-être encore mieux que ce que nous imaginions...
"Voyager, c'est ajouter à sa vie" nous rappelle un proverbe berbère. Et tous les jours nous mesurons combien c'est vrai. "Voyager devrait être obligatoire! "nous disons-nous parfois quand nous avons des relents d'extrémistes du voyage.
Alors, il ne suffit pas de vivre avec des "Faut qu'on, y' a qu'à!"... Rêver c'est bien, mais vivre son rêve, c'est quand même autre chose...
Reportage suivantReportage précédent

Yaca.net ®Un tour du monde avec nous - Textes et Photos©2000-2010 - Yaca - Tous droits réservés